achat CBD et CBD France Ouverture d’un magasin de cannabis “léger” à Nîmes
Fleurs de cannabis, huiles et chocolat sont en vente à partir du 9 juillet à Nîmes. Le magasin Bestown a ouvert sur la route de Beaucaire et son patron espère profiter de la tendance de ces «cafés» qui se dessinent dans toute la France. Consommation pour «bien-être» Le patron est Andre Dillinger, un retraité de […]

Fleurs de cannabis, huiles et chocolat sont en vente à partir du 9 juillet à Nîmes. Le magasin Bestown a ouvert sur la route de Beaucaire et son patron espère profiter de la tendance de ces «cafés» qui se dessinent dans toute la France.

Consommation pour «bien-être»

Le patron est Andre Dillinger, un retraité de 60 ans qui a lancé cette petite entreprise, convaincu des bienfaits du CBD, le cannabidiol, cette substance de cannabis «douce» qui n'est pas légalement considérée comme une drogue. Il faut dire qu'il l'a lui-même consommé par le passé pour le soulager "douleur constante après des fractures de la colonne vertébrale".

Assurer la prospérité, soulager la douleur sans devenir accro, c'est la promesse du patron. Sur ses étagères propose un peu de tout: des fleurs de cannabis, "Chocolat noir suisse, chocolat blanc, lait" pour les plus grands gourmets. Sans oublier "Poudre cristalline CBD pure à 99%", devrait soulager les douleurs musculaires.

Incertitude juridique sur le CBD

L'ambiguïté juridique permet aux propriétaires de ces nouveaux magasins de vendre ces produits CBD, ce qui n'est pas le cas n'est pas considéré comme un médicament. En revanche, le THC, une autre molécule présente dans le cannabis qui provoque un effet psychotrope, n'est légal que si sa teneur dans un produit dépasse 0,2% (le seuil légal).

Méfiez-vous des commerçants qui aimeraient tricher: le ministre de la Santé a ordonné contrôles de police le mois dernier pour s'assurer que les produits vendus étaient légaux dans ces nouveaux magasins.

Andre Dillinger, propriétaire de Bestown Shop, vend du cannabis
Andre Dillinger, propriétaire de Bestown Shop, vend du cannabis «léger» à Nîmes © Radio France - Hajera Mohammad

Laisser un commentaire